A voir

Sur ce site

Infos cyclones
Annuaire de liens
Piége à spams
Grand Raid 2010
Chikungunya

Avertissement

Les informations présentes sur ce site sont fournies en l'état, sans garantie d'aucune sorte, et ne vous confèrent aucun droit. Vous assumez tous les risques liés à leurs utilisations.
Reproduction interdite sans l'autorisation expresse de l'auteur (hormis une brève citation en précisant la source).

Blog Océan Indien

Barijaona
Andrew (en)
to be continued ...

A savoir

Moteur de recherche interne
Changer l'apparence de ce site
Syndication de contenu
LSZ Agregateur
Plan du site (sitemap)
FAQ LSZ Blog
Me contacter

A propos

Qu'est-ce que ce weblog ?

Un flux d'octets en provenance de la France australe, organisés chronologiquement en une collection d'observations, de réflexions, de liens en rapport avec mes centres d'intêrets. (About)

Saint Pierre, La Réunion GeoURL

Contacter l'auteur

Toutes les remarques, commentaires, critiques, suggestions seront trés appréciés.

Disclaimer

Les imprudents qui envisageraient de s'intéresser au code HTML de ce site sont invités à lire préalablement cette mise en garde.

Archives

Decembre 2017
<< | < | > | >>

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
           

Selection

Fil RSS XML

Le bouton rouge ci-dessus est un lien vers un fil RSS. Si vous ignorez de quoi il s'agit, lisez cette explication
Vous lisez "Déremboursement des médicaments à SMR insuffisant ", un article publié le 18/09/2005 à 17:08 sur LSZ Blog

Dimanche 18 Septembre 2005

Déremboursement des médicaments à SMR insuffisant - LSZ

La commission de la transparence vient de réévaluer 245 médicaments parmis les 835 spécialités dont le SMR avait été jugé insuffisant en 2001, et a confirmé un niveau de Service Medical Rendu insuffisant pour 221 d'entre eux, justifiant leur déremboursement par l'Assurance Maladie.

D'un point de vue de Santé Publique, ne plus rembourser les médicaments qui n'ont pas fait la preuve de leur efficacité semble être une attitude frappée au coin du bon sens.
Néanmoins, cette mesure concernera des produits qui, ayant une efficacité certes modeste, n'ont pas de substituts plus efficaces. La question se pose donc de savoir si les conséquences d'un tel déremboursement vont bien dans le bon sens.
Quelle sera en effet l'attitude possible des prescripteurs face à cette nouvelle vague de déremboursement ?

Trois cas se présenteront:

  1. abandon de toute prescription médicamenteuse pour l'affection considérée comme bénigne

  2. poursuite de la prescription non remboursée, en l'absence d'alternative thérapeutique

  3. report de la prescription sur une spécialité aux propriétés +/- équivalentes


La premiére hypothése, bien que non exclue, me parait peu probable.
La deuxiéme pose un probléme dans la mesure ou elle signifie l'inégalité de l'accés au traitement, les patients étant traités en fonction de leurs moyens, et non plus en fonction de leurs besoins.
Reste donc la troisiéme hypothése, qui par exclusion me parait tout à fait envisageable.
Illustrons celà en prenant des exemples concrets de tranferts possibles de prescriptions dans quelques situations trés courantes dans lesquelles ces medicaments au SMR insuffisant sont habituellement prescrits:

  1. Fluidifiants bronchiques et traitement adjuvants des affections bronchopulmonaires

  2. Vasculoprotecteurs et veinotoniques

  3. Sedatifs cardiaques, états neurotoniques

Ces exemples ont été trouvés trés simplement en comparant une base de données médicamenteuse à la liste des spécialités au SMR jugé insuffisant.

Fluidifiants bronchiques et traitement adjuvants des affections bronchopulmonaires

Toutes les fluidifiants bronchiques sont concernés, enfin presque tous: étonnament, l' ambroxol (Surbronc) oral ne serait plus remboursé, alors que sa forme injectable resterait remboursés à 35 % dans les mêmes indications chez l'adulte. Le Pneumorel sirop et cp resterait remboursé à 35 % malgré son SMR insuffisant
Voici quelques exemples de ce que pourraient être les reports effectués pour d'autres spécialités de prescription trés courantes :
coquelusedal terpone NR (non remboursé)
Febrectol suppo NRS enfant adulte 35 %

hexapneumine cp NR
hexapneumine suppo adulte enfants 35 %

acetylcystéine, carbocystéine NR
Pneumorel sirop et cp 35 %

sedatif cardiaque, états neurotoniques
cardiocalm biocarde NR
Strophantus boiron 35 % (homéopathie)

Sympavagol solution buvable NR
sympavagol cp 35 %

topiques en phlébologie
hirucréme NR
cyclo3 créme NR
hamamelis boiron pommade 35 %
paenonia boiron pommade 35 %

veinotoniques
dio 600 Daflon 500 NR
aesculus compose boiron cp, granules, solution buvable boiron 35 %
aesculus compose dolisos granule solution buvable 35 %
aesculus paenonia boiron pommade 35 %
dihydroergotamine cp (dans l'indication Amélioration des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique) 35 %
hamamelis compose boiron cp granule solution buvable 35 %
hamamelis compose dolisos cp granule solution buvable 35 %
Ikaran (DHE) cp solution buvable 35 %
Tamik (DHE) cp 35 %

On le voit, le transfert de prescription resterait possible, il serait aisé, en conséquence il se ferait. Et il se ferait faute de mieux sur des spécialités au SMR insuffisant: c'est le serpent qui se mort la queue !

Une derniére hypothése n'ayant pas encore été abordée est celle de l'absence de déremboursement de ces spécialités à SMR insuffisant, soit par le maintien d'un taux de remboursement à 35 % , soit par la création d'un taux de remboursement intermédiaire à 15%.

Alors faut-il dérembourser les spécialités au SMR insuffisants ?

Oui, sans aucun doute, mais certainement pas dans ces conditions opaques, incompréhensibles du professionel de terrain.
Page mise à jour le 26/07/2005 à 19:21:00 | Temps de génération de cette page: 0.02911 secondes | Sitemap