A voir

Sur ce site

Infos cyclones
Annuaire de liens
Piége à spams
Grand Raid 2010
Chikungunya

Avertissement

Les informations présentes sur ce site sont fournies en l'état, sans garantie d'aucune sorte, et ne vous confèrent aucun droit. Vous assumez tous les risques liés à leurs utilisations.
Reproduction interdite sans l'autorisation expresse de l'auteur (hormis une brève citation en précisant la source).

Blog Océan Indien

Barijaona
Andrew (en)
to be continued ...

A savoir

Moteur de recherche interne
Changer l'apparence de ce site
Syndication de contenu
LSZ Agregateur
Plan du site (sitemap)
FAQ LSZ Blog
Me contacter

A propos

Qu'est-ce que ce weblog ?

Un flux d'octets en provenance de la France australe, organisés chronologiquement en une collection d'observations, de réflexions, de liens en rapport avec mes centres d'intêrets. (About)

Saint Pierre, La Réunion GeoURL

Contacter l'auteur

Toutes les remarques, commentaires, critiques, suggestions seront trés appréciés.

Disclaimer

Les imprudents qui envisageraient de s'intéresser au code HTML de ce site sont invités à lire préalablement cette mise en garde.

Archives

Septembre 2017
<< | < | > | >>

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Selection

Fil RSS XML

Le bouton rouge ci-dessus est un lien vers un fil RSS. Si vous ignorez de quoi il s'agit, lisez cette explication
Vous lisez "L'open source c'est bon, mangez en ! ", un article publié le 22/12/2003 à 07:03 sur LSZ Blog

Lundi 22 Decembre 2003

L'open source c'est bon, mangez en ! - LSZ


Récemment, je vous parlais d'une faille majeure d'Internet Explorer pour laquelle Microsoft n'avait pas l'intention de publier de correctif dans l'immédiat, et qui avait bénéficié de la réactivité de la comunnauté open source qui avait publié un patch correctif avec ses sources. Le logiciel libre à la rescousse de Microsoft et de son navigateur, c'était véritablement le monde à l'envers. Et quel affront pour la firme de Redmond qui pour l'occasion semblait étonnement peu réactive.
Rapidement cependant, des voix s'élevérent pour mettre en garde contre l'utilisation de ce patch:

  1. le patch souffrait d'un buffer overflow

  2. le patch n'était pas vraiment libre puisqu'il n'incluait pas la license GPL

  3. plus grave, le patch redirigeait les URL incriminées vers un site externe, ce qui pourrait être considéré comme un détournement à des fins potentiellement de nature publicitaire.

Aprés avoir montré sa force dans cette histoire, ces nouveaux éléments démontraient aussi les faiblesses de l'open source, d'autant plus cuisantes pour ses partisans que ces derniers avaient été prompts à se gargariser du camouflet infligé à Microsoft.

En réalité, ce qui peut s'apparenter à une faiblesse de l'open source est en fait ce qui fait la force de ce mode de développement. En effet, ces diverses anomalies ont été rapidement repérées, diffusées et commentées sur le net, et une nouvelle version du patch entiérement réécrite et corrigée a été mise à disposition des utilisateurs.

Dans le domaine de la sécurité, il est incontestablement plus sûr d'avoir le code source à disposition.
Page mise à jour le 26/07/2005 à 19:21:00 | Temps de génération de cette page: 0.02197 secondes | Sitemap