A voir

Sur ce site

Infos cyclones
Annuaire de liens
Piége à spams
Grand Raid 2010
Chikungunya

Avertissement

Les informations présentes sur ce site sont fournies en l'état, sans garantie d'aucune sorte, et ne vous confèrent aucun droit. Vous assumez tous les risques liés à leurs utilisations.
Reproduction interdite sans l'autorisation expresse de l'auteur (hormis une brève citation en précisant la source).

Blog Océan Indien

Barijaona
Andrew (en)
to be continued ...

A savoir

Moteur de recherche interne
Changer l'apparence de ce site
Syndication de contenu
LSZ Agregateur
Plan du site (sitemap)
FAQ LSZ Blog
Me contacter

A propos

Qu'est-ce que ce weblog ?

Un flux d'octets en provenance de la France australe, organisés chronologiquement en une collection d'observations, de réflexions, de liens en rapport avec mes centres d'intêrets. (About)

Saint Pierre, La Réunion GeoURL

Contacter l'auteur

Toutes les remarques, commentaires, critiques, suggestions seront trés appréciés.

Disclaimer

Les imprudents qui envisageraient de s'intéresser au code HTML de ce site sont invités à lire préalablement cette mise en garde.

Archives

Juin 2017
<< | < | > | >>

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30  

Selection

Fil RSS XML

Le bouton rouge ci-dessus est un lien vers un fil RSS. Si vous ignorez de quoi il s'agit, lisez cette explication
Vous lisez "Journée mondiale de la biodiversité ", un article publié le 22/05/2006 à 07:05 sur LSZ Blog

Lundi 22 Mai 2006

Journée mondiale de la biodiversité - LSZ

C'est aujourd'hui la journée mondiale de la biodiversité, événement paradoxalement passé sous silence dans la presse réunionnaise de ce jour. Cette indifférence est en effet paradoxale pour cette île internationalement reconnue comme un "hot spot" de la biodiversité, mais aussi devenue le symbole de la destruction de la nature par l'homme, et plus récemment de l'émergence d'organismes pathogénes dont il ne devrait plus échapper à personne qu'ils sont devenus partie intégrante du changement global. Les enjeux liés à la perte de la biodiversité sont, on le devine, considérables, et nous concernent tous. Le site "Biodiversité 2007", lancé par Hubert Reeves et la Ligue ROC à l'occasion de cette journée mondiale de la biodiversité, constitue une initiative bienvenue dans ce silence médiatique, et ne peut que résonner favorablement dans le coeur d'un îlien.

La Réunion est doté d'un patrimoine exceptionnel:
Lors de la découverte de l'île jusqu'alors inhabitée de la Réunion, les marins et les naturalistes ont été frappés par l'abondance et l'originalité de la faune et de la flore : tortues géantes, oiseaux non volants, plantes inconnues ...
Aujourd'hui encore, ce petit rocher volcanique ne manque pas d'atouts, et il est bon de rappeler à quel point cette île peut être extraordinaire. On y dénombre pas moins de 130 types de milieux naturels, relativement intacts si on les compare aux autres îles des Mascareignes (à titre d'exemple, la forêt primaire occupe encore 30 % de la surface de l'île contre à peine 5 % à l'île Maurice). La faune et la flore y sont caractérisées par un niveau d'endémisme trés important. Les récifs coralliens y ont été identifiés comme l'un des 10 hot spots de la biodiversité marine au plan mondial. Le patrimoine géologique n'est pas en reste, avec le Piton de la Fournaise qui est l'un des volcans les plus actifs au monde, et le Piton des Neiges, point culminant de l'Océan Indien qui abrite des structures géologiques uniques au monde, les Cirques, "véritable endémisme géologique de la Réunion".
Il en résulte une grande diversité de paysages, souvent grandioses, qui donnent tout son cachet et sa richesse à cette "île intense".

Ce patrimoine remarquable est menacé (1):
Les îles Mascareignes sont devenues des symboles mondiaux de la destruction de la nature par l'homme, avec l'extinction de plusieurs dizaines d'espèces de vertébrés et la disparition d'écosystèmes entiers, notamment dans les zones de basse altitude, là où l'homme s'est installé. Ainsi, à la Réunion, depuis 400 ans, il y a eu environ 148 espéces qui ont définitivement disparu (dont le solitaire de Bourbon, cousin du célébrissime dodo mauricien). Actuellement, 24% des mammifères, 12% des oiseaux, 25% des reptiles, 20% des amphibiens et plus d'une plante sur huit sont menacés d'extinction. L'introduction d'espéces exotiques, l'urbanisation incontrôlée, l'agriculture, l'exploitation forestiére, l'activité industrielle, la pollution issue de l'activité humaine, le réchauffement climatique sont les principaux coupables.

La Réunion fait l'objet d'une attention particuliére pour la richesse de sa biodiversité. A l'heure où l'île connait de grands travaux et voit sa population s'accroître rapidement, une politique accrue de préservation des milieux naturels s'impose pour ne pas répéter les erreurs du passé. A l'heure du chikungunya, les liens (2) qui peuvent exister entre la mondialisation des échanges, la preservation des ecosystémes et les changements climatiques, qui constituent autant de mécanismes agissant sur les caractéristiques des milieux naturels et la dynamique des espéces, en particulier celle des vecteurs et des reservoirs de maladie, doivent être d'avantage mis en lumiére. Les enjeux sont considérables, tant ils sont porteurs d'espoir mais peuvent aussi mettre en péril l'économie et la santé des populations.


  1. Stratégie réunionnaise pour la biodiversité
  2. Biodiversité et santé des populations: perspectives pour le futur

Page mise à jour le 26/07/2005 à 19:21:00 | Temps de génération de cette page: 0.02435 secondes | Sitemap