Page: 1 | 2 | 3 | 4 | 5

La dengue: clinique

Les formes cliniques de la dengue peuvent être très différentes, étroitement liées à l’âge et au statut immunologique, allant d'une forme pauci-symptomatique à un état de choc et la mort. La 1ère infection de l’enfant est le plus souvent bénigne avec une simple fièvre parfois accompagnée d’un rash. Il existe trois formes dont les deux premiéres sont les plus fréquentes:
  • la Dengue classique ou dite bénigne ou dengue fever (DF)
  • la Dengue hémorragique responsable de la mortalité ou dengue hoemorragic fever (DHF)
  • la Dengue avec choc ou Dengue Shock Syndrom (DSS), dont l'issue est fatale sans traitement
La Dengue classique (Dengue Fever)
  • incubation: d'une durée de 4 à 6 jours, aspécifique
  • phase d'état: association d'une fiévre élevée à 39-40°C d'apparition brutale, associée à un syndrome algique (céphalées +++, myalgies et arthralgies), des signes digestifs (nausées et vomissements), une éruption cutanéé erythémato-papuleuse morbiliforme au niveau de la face du cou et de la poitrine. Au bout de 3 à 4 jours peut survenir une bréve rémission, puis les symptômes s'intensifient. Des pétéchies peuvent apparaitre au niveau des pieds, jambes, mains et bras, plus rarement des hémorragies conjonctivales, des saignements de nez ou des ecchymoses. L'évolution est spontanément favorable en 1 semaine.
  • phase de convalescence: laissant place à une asthénie intense. Cette forme, bien que fortement invalidante, n'est pas dangereuse.
Sur le plan biologique, on note une leuconeutropénie, une thrombopénie, une lymphocytose. Le diagnostic spécifique repose sur la detection des anticorps spécifiques et sur la PCR.
Après l’apparition des symptômes le portage du virus dure jusqu’au 6ème jour. Les IgM apparaissent au troisième jour et persistent deux mois. Les IgG persistent plusieurs 10aines d’années. Le diagnostic de dengue est donc possible par :
  • PCR pendant les 5 premiers jours après le début des symptômes
  • Sérologie Elisa après les 5 premiers jours suivant le début des symptômes (présence d’IgM ou constatation d’une très forte augmentation d’IgG).
La Dengue hémorragique (Dengue Hoemorragic Fever)
  • A la phase d'état il existe typiquement une fièvre à 39° d'installation brutale accompagnée d’un flush facial avec céphalées, vomissements, douleurs abdominales.
  • Le syndrome hémorragique apparait au bout de 2 à 3 jours: fines pétéchies des extrémités de la face, du tronc, des creux axillaires pouvant évoluer en purpura,
    épistaxis, gingivorragie, hématomes sous-cutanés, hématémèse, méléna, rarement hématurie.
    L’épreuve du garrot est positive
  • Organomégalie: hépatomégalie, polyadénopathies, associées à ds douleurs abdominales
  • Evolution: Au bout de 7 jours, deux possibilités
    1. Chute de la fièvre en lysis et régression de tous les signes avec une guérison sans séquelles en une dizaine de jours
    2. Aggravation du syndrome hémorragique évoluant vers la contitution d'un choc (DSS) avec défaillance multiviscérale.
La dengue hémorragique représente environ 1 % des cas de dengue. La physiopathologie est controversée: pour certains, la succession d'infections répétées par des sérotypes viraux différents faciliteraient l’apparition des hémorragies. Pour d'autres, il s’agirait plutôt d’une différence de virulence entre souches des divers sérotypes.
La dengue avec choc (Dengue Shock Syndrom)
Cette forme parait plus fréquente chez les enfants de moins de 15 ans. L'aggravation du syndrome hémorragique conduit à l'installation d'un état de choc hypovolémique avec refroidissement, moiteur de la peau et pouls imperceptible signalant une défaillance circulatoire. L'enfant est agité et se plaint de douleurs abdominales. Sans réanimation, l'évolution se fait en quelques heures vers le coma et la mort.
Page: 1 | 2 | 3 | 4 | 5
Page mise à jour le 15/01/2006 à 17:36:29 | Temps de génération de cette page: 0.01586 secondes | Sitemap