A voir

Sur ce site

Infos cyclones
Annuaire de liens
Piége à spams
Grand Raid 2010
Chikungunya

Avertissement

Les informations présentes sur ce site sont fournies en l'état, sans garantie d'aucune sorte, et ne vous confèrent aucun droit. Vous assumez tous les risques liés à leurs utilisations.
Reproduction interdite sans l'autorisation expresse de l'auteur (hormis une brève citation en précisant la source).

Blog Océan Indien

Barijaona
Andrew (en)
to be continued ...

A savoir

Moteur de recherche interne
Changer l'apparence de ce site
Syndication de contenu
LSZ Agregateur
Plan du site (sitemap)
FAQ LSZ Blog
Me contacter

A propos

Qu'est-ce que ce weblog ?

Un flux d'octets en provenance de la France australe, organisés chronologiquement en une collection d'observations, de réflexions, de liens en rapport avec mes centres d'intêrets. (About)

Saint Pierre, La Réunion GeoURL

Contacter l'auteur

Toutes les remarques, commentaires, critiques, suggestions seront trés appréciés.

Disclaimer

Les imprudents qui envisageraient de s'intéresser au code HTML de ce site sont invités à lire préalablement cette mise en garde.

Archives

Avril 2017
<< | < | > | >>

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
           

Selection

Fil RSS XML

Le bouton rouge ci-dessus est un lien vers un fil RSS. Si vous ignorez de quoi il s'agit, lisez cette explication
Vous lisez "Séisme de magnitude 2.3 ", un article publié le 28/09/2004 à 07:26 sur LSZ Blog

Mardi 28 Septembre 2004

Séisme de magnitude 2.3 - LSZ

Un séisme de magnitude 2.3 sur l'échelle de Richter a été enregistré hier, 27 septembre 04, à 9h56 dans le sud-ouest de l'île, au large des Avirons. Ressenti par la plupart des habitants, ce séisme est sans rapport avec l'éruption en cours, et n'est que le témoin de la lente subsidence de l'île sur son socle océanique.
La Réunion est en effet un immense systéme volcanique posé sur le plancher de l'Océan Indien, et dont la partie émergée ne réprésente que 3 % du volume de l'ensemble du systéme. La partie immergée est constituée d'un cône applati d'un diamétre d'environ 210 km à sa base, reposant par 4000 métres de fond sur la croûte océanique. L'île en elle même présente une forme grossiérement elliptique de 70 km x 50 km, atteignant 3070 métres d'altitude au sommet du Piton des neiges.
La hauteur totale de l'édifice est donc supérieure à 7000 métres, ce qui fait de la Réunion le deuxiéme systéme volcanique le plus haut du monde aprés la grande Ile d'Hawaï et ses 9000 métres.
L'édification du systéme à débuté il y a environ 1,8 millions d'années à l'est de l'actuel Piton de la Fournaise par une activité volcanique intra-plaque ayant permis l'édification du volcan des Alizés. L'activité de cette structure s'est développée jusqu'à il y a 0.4 millions d'années et a donné naissance à un édifice qui a pu atteindre 2000 métres d'altitude., dont l'essentiel a été détruit au cours de grands glissements de terrain affectant les flancs de la structure. Sur ces sédiments volcaniques vont progressivement s'édifier au cours des 500000 derniéres années le piton des Neiges et le piton de la Fournaise qui constituent aujourd'hui l'essentiel de la partie émergée du systéme. Une activité de démantélement par glissement des flancs, combiné à l'action de l'érosion a donné à la Réunion sa structure géologique actuelle:

  1. les cirques résultant d'effondrements verticaux de grande ampleur autour du Piton des Neiges, mettant à nue la chambre magmatique, constituant des structures uniques au monde

  2. les caldeiras cernant le piton de la Fournaise, résultant d'un phénomene combiné de subsidence pure en amont (à l'ouest) et de glissements en aval (à l'est), ayant successivement engendré la caldeira du Morne Langevin, la caldeira de la plaines des sables, et enfin la caldeira de l'enclos Fouqué, ces trois structures étant donc systématiquement ouverte vers la zone d'aval, l'est.


L'ensemble de ce systéme, d'un poids considérable, et reposant sur une base sédimentaire relativement instable, est donc le siége d'une activité sismique réguliére, soit par inflexion de la croute océanique sous le poids de l'île, soit par la survenue de glissements de pans entiers de flancs du volcan dans l'océan (le dernier événement majeur, datant d'environ 4500 ans, constitué par le glissement d'environ 80 km3 de terrain dans l'océan et à la constitution de l'ouverture béante du Grand Brulé sur le flanc est de la Fournaise), soit enfin en rapport avec l'activité éruptive du piton de la Fournaise.
Page mise à jour le 26/07/2005 à 19:21:00 | Temps de génération de cette page: 0.03781 secondes | Sitemap