A voir

Sur ce site

Infos cyclones
Annuaire de liens
Piége à spams
Grand Raid 2010
Chikungunya

Avertissement

Les informations présentes sur ce site sont fournies en l'état, sans garantie d'aucune sorte, et ne vous confèrent aucun droit. Vous assumez tous les risques liés à leurs utilisations.
Reproduction interdite sans l'autorisation expresse de l'auteur (hormis une brève citation en précisant la source).

Blog Océan Indien

Barijaona
Andrew (en)
to be continued ...

A savoir

Moteur de recherche interne
Changer l'apparence de ce site
Syndication de contenu
LSZ Agregateur
Plan du site (sitemap)
FAQ LSZ Blog
Me contacter

A propos

Qu'est-ce que ce weblog ?

Un flux d'octets en provenance de la France australe, organisés chronologiquement en une collection d'observations, de réflexions, de liens en rapport avec mes centres d'intêrets. (About)

Saint Pierre, La Réunion GeoURL

Contacter l'auteur

Toutes les remarques, commentaires, critiques, suggestions seront trés appréciés.

Disclaimer

Les imprudents qui envisageraient de s'intéresser au code HTML de ce site sont invités à lire préalablement cette mise en garde.

Archives

Mai 2017
<< | < | > | >>

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31      

Selection

Fil RSS XML

Le bouton rouge ci-dessus est un lien vers un fil RSS. Si vous ignorez de quoi il s'agit, lisez cette explication
Vous lisez "Menace respective du Chikungunya et de la grippe aviaire ", un article publié le 24/02/2006 à 08:59 sur LSZ Blog

Vendredi 24 Fevrier 2006

Menace respective du Chikungunya et de la grippe aviaire - LSZ

Peut-on comparer la peste et le choléra ? Ce n'est pas mon propos. Il ne s'agit évidemment pas pour moi de vouloir minimiser la menace potentielle que fait planer l'épizootie de grippe aviaire sur l'Humanité , mais d'apprécier à sa juste mesure la menace bien réelle et trop longtemps sous-évaluée à laquelle les réunionnais font face depuis maintenant presque un an .

Virus H5N1 de la grippe aviaire [Lire]

  • Découvert en 1961, en Afrique du Sud, le virus H5N1 infectait sans gravité une sterne (petit oiseau marin migrateur).

  • En 1997, il surgit sur le devant de la scène en déclenchant une spectaculaire vague de mortalité parmi les élevages de poulets de Hong Kong, et en prouvant sa capacité limitée, mais souvent fatale, à infecter l'Homme .

  • Depuis le début de l'épizootie, environ 120 personnes ont été contaminées dans le monde et la moitié en sont mortes. Ce virus tue 1 fois sur 2, mais son pouvoir de contamination demeure pour l'instant très faible.

  • Il n'y aura d'épidémie que si ce virus aviaire s'adapte à l'homme, soit par mutation soit par recombinaison. A ce jour, le virus qui pourrait déclencher une épidémie n'existe donc pas encore.


Virus Chikungunya [Lire]

  • Découvert en 1952 en Tanzanie.

  • Depuis 1952, il a été à l'origine de plusieurs épidémies en Afrique sub-saharienne, dans le sous-continent Indien, en Asie du sud-est et dans de nombreuses îles du Pacifique. En début d'année 2005, le virus fait son apparition dans plusieurs iles de l'Océan Indien (Comores, Mayotte, Réunion, Maurice). L'épidémie persiste et se développe particuliérement à la Réunion, où la situation devient explosive et incontrôlable en ce début d'année 2006. Depuis de nombreuses années, cette affection a été considérée par les militaires américains comme une menace particuliérement sérieuse.

  • A la Réunion, il est responsable depuis le début de l'année 2006 de 120 000 malades et plus ou moins directement de 77 morts (soit si je compte bien 6.41 décés/10 000 malades). Depuis que le virus circule dans l'Ile (mars 2005), il y aurait un excés de mortalité de 10 % ce qui est "énorme", et proche de ce que les spécialistes prédisent en cas de pandémie de grippe aviaire. Selon Antoine Flahaut, président de la cellule nationale de coordination de la recherche sur la maladie du chikungunya, cité par Libération, "La Réunion est dans un état proche de celui que pourrait connaître l'Europe en cas de pandémie grippale. Il faut tout faire pour éviter les piqûres de moustiques chez les personnes âgées, les femmes enceintes et les nourrissons, les personnes à risque".


H5N1 représente un danger potentiel réel mais pour l'instant sans commune mesure avec l'actuelle épidémie de Chikungunya à la Réunion, qui équivaudrait à l'échelle de la France à 9.31 millions de personnes atteintes et près de 5972 morts depuis le mois de janvier 2006.
Il est parfaitement compréhensible que les conséquences de cette maladie, qui n'avait jamais atteint le territoire national avant l'actuelle épidémie réunionnaise, aient été initialement mal évaluées. Mais presqu'un an aprés son apparition sur le sol réunionnais, l'heure n'est plus à la tergiversation. Il est temps de donner à tous les réunionnais les moyens de se protéger efficacement des piqures de moustique en offrant trés rapidement et gratuitement au plus grand nombre des répulsifs, des moustiquaires et des ventilateurs.


Page mise à jour le 26/07/2005 à 19:21:00 | Temps de génération de cette page: 0.03594 secondes | Sitemap