A voir

Sur ce site

Infos cyclones
Annuaire de liens
Piége à spams
Grand Raid 2010
Chikungunya

Avertissement

Les informations présentes sur ce site sont fournies en l'état, sans garantie d'aucune sorte, et ne vous confèrent aucun droit. Vous assumez tous les risques liés à leurs utilisations.
Reproduction interdite sans l'autorisation expresse de l'auteur (hormis une brève citation en précisant la source).

Blog Océan Indien

Barijaona
Andrew (en)
to be continued ...

A savoir

Moteur de recherche interne
Changer l'apparence de ce site
Syndication de contenu
LSZ Agregateur
Plan du site (sitemap)
FAQ LSZ Blog
Me contacter

A propos

Qu'est-ce que ce weblog ?

Un flux d'octets en provenance de la France australe, organisés chronologiquement en une collection d'observations, de réflexions, de liens en rapport avec mes centres d'intêrets. (About)

Saint Pierre, La Réunion GeoURL

Contacter l'auteur

Toutes les remarques, commentaires, critiques, suggestions seront trés appréciés.

Disclaimer

Les imprudents qui envisageraient de s'intéresser au code HTML de ce site sont invités à lire préalablement cette mise en garde.

Archives

Decembre 2017
<< | < | > | >>

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
           

Selection

Fil RSS XML

Le bouton rouge ci-dessus est un lien vers un fil RSS. Si vous ignorez de quoi il s'agit, lisez cette explication
Page: 33 | 32 | 31 | 30 | 29 | 28 | 27 | 26 | 25 | 24 | 23 | 22 | 21 | 20 | 19 | 18 | 17 | 16 | 15 | 14 | 13 | 12 | 11 | 10 | 9 | 8 | 7 | 6 | 5 | 4 | 3 | 2 | 1

Mardi 19 Octobre 2004

Grand Raid 2004, derniére ligne droite - LSZ

Parcours du Grand Raid 2004

Ca y est, j'y suis presque. Depuis le début de la semaine, je ne pense plus qu'à celà. Aprés une ultime course d'entrainement dimanche dernier, quelques derniers achats de matériels high-tech, j'irai demain retirer mon dossard ainsi que les tee-shirts et casquette officiels, au stade de La Redoute à Saint -Denis.
Et ce vendredi à 04h00 précise, au Cap Méchant (du côté de Saint-Philippe), je prendrai le départ comme 2200 autres raideurs.
Devant moi, 140 km et 8000 métres de dénivelé positif me sépareront du stade de La Redoute.

Souhaitez moi bon courage, il m'en faudra ...


Grand Raid, edition 2004
La météo pour le départ du Grand Raid
Grand Raid 2004: j'ai survécu
Ma diagonale des fous (1/2)
Ma diagonale des fous (2/2)
Le Grand Raid avec Clicanoo



Commentaire

Jeudi 7 Octobre 2004

Le risque requin à la Réunion - LSZ

Requin bouledogue

La présence de requins à proximité des côtes réunionnaises est une réalité qui s'impose réguliérement à quelques malheureux. On recense ainsi en moyenne plus d'une attaque par an, ce qui, rapporté au nombre d'habitant, place la Réunion comme la deuxiéme zone la plus à risque dans le monde, juste aprés Hawaï. Si l'on rapportait le nombre d'attaque au kilométre de plage, le constat serait sans doute encore plus édifiant. Ces attaques sont mortelles dans 58 % des cas, chiffre largement supérieur à la mortalité moyenne mondiale qui n'est que de 13,2%.
Ces particularités réunnionaise sont souvent ignorées par les touristes. Il faut dire que ce type d'information n'est pas vraiment mis en avant. On note bien, sur quelques plages, des panneaux signalant une baignade dangeureuse. Mais aucune information n'est donnée lorsque, comme tout récemment, un baigneur croise, de maniére trés inattendue, deux redoutables requins bouledogue sur l'une des plus belle et plus fréquentée plage de l'île.
A dire vrai, le risque est plus élevé de croiser un requin sur la terre ferme, ..., du genre à se risquer à occulter certaines réalités afin de ne pas trop effrayer le touriste !

Plus d'infos sur le risque requin à la Réunion:

Quelques chiffres
Attaques de requins à la Réunion
Connaissance de l'animal
L'attaque de requin décrite par l'un des bodyboarders

Mardi 28 Septembre 2004

Séisme de magnitude 2.3 - LSZ

Un séisme de magnitude 2.3 sur l'échelle de Richter a été enregistré hier, 27 septembre 04, à 9h56 dans le sud-ouest de l'île, au large des Avirons. Ressenti par la plupart des habitants, ce séisme est sans rapport avec l'éruption en cours, et n'est que le témoin de la lente subsidence de l'île sur son socle océanique.
La Réunion est en effet un immense systéme volcanique posé sur le plancher de l'Océan Indien, et dont la partie émergée ne réprésente que 3 % du volume de l'ensemble du systéme. La partie immergée est constituée d'un cône applati d'un diamétre d'environ 210 km à sa base, reposant par 4000 métres de fond sur la croûte océanique. L'île en elle même présente une forme grossiérement elliptique de 70 km x 50 km, atteignant 3070 métres d'altitude au sommet du Piton des neiges.
La hauteur totale de l'édifice est donc supérieure à 7000 métres, ce qui fait de la Réunion le deuxiéme systéme volcanique le plus haut du monde aprés la grande Ile d'Hawaï et ses 9000 métres.
L'édification du systéme à débuté il y a environ 1,8 millions d'années à l'est de l'actuel Piton de la Fournaise par une activité volcanique intra-plaque ayant permis l'édification du volcan des Alizés. L'activité de cette structure s'est développée jusqu'à il y a 0.4 millions d'années et a donné naissance à un édifice qui a pu atteindre 2000 métres d'altitude., dont l'essentiel a été détruit au cours de grands glissements de terrain affectant les flancs de la structure. Sur ces sédiments volcaniques vont progressivement s'édifier au cours des 500000 derniéres années le piton des Neiges et le piton de la Fournaise qui constituent aujourd'hui l'essentiel de la partie émergée du systéme. Une activité de démantélement par glissement des flancs, combiné à l'action de l'érosion a donné à la Réunion sa structure géologique actuelle:

  1. les cirques résultant d'effondrements verticaux de grande ampleur autour du Piton des Neiges, mettant à nue la chambre magmatique, constituant des structures uniques au monde

  2. les caldeiras cernant le piton de la Fournaise, résultant d'un phénomene combiné de subsidence pure en amont (à l'ouest) et de glissements en aval (à l'est), ayant successivement engendré la caldeira du Morne Langevin, la caldeira de la plaines des sables, et enfin la caldeira de l'enclos Fouqué, ces trois structures étant donc systématiquement ouverte vers la zone d'aval, l'est.


L'ensemble de ce systéme, d'un poids considérable, et reposant sur une base sédimentaire relativement instable, est donc le siége d'une activité sismique réguliére, soit par inflexion de la croute océanique sous le poids de l'île, soit par la survenue de glissements de pans entiers de flancs du volcan dans l'océan (le dernier événement majeur, datant d'environ 4500 ans, constitué par le glissement d'environ 80 km3 de terrain dans l'océan et à la constitution de l'ouverture béante du Grand Brulé sur le flanc est de la Fournaise), soit enfin en rapport avec l'activité éruptive du piton de la Fournaise.

Vendredi 24 Septembre 2004

La dengue à l'assaut de la Réunion - LSZ

Aedes albopictus

La dengue est une maladie virale transmise à l'Homme par un moustique. L'incidence de cette maladie ne cesse de croître dans le monde avec des formes graves de plus en plus fréquentes. La maladie est présente dans l'Océan Indien où elle a été à l'origine de plusieurs épidémies dont la plus récente est celle survenue aux Comores en 1993. La Réunion a été atteinte par une épidémie en 1978, touchant 1/3 de la population. Un des vecteurs de la maladie, l'Aedes albopictus, trés facilement reconnaissable par son aspect zébré noir et blanc, est omniprésent à La Réunion.
En avril-mai 2004, 134 cas sporadiques suspects de dengue ont été signalés, dont 109 ont été confirmés biologiquement, essentiellement dans les communes de l'ouest de l'île (le Port, La Possession et Saint-Paul). Prés du quart des malades avaient été hospitalisés, 19 avaient présenté une forme grave (dengue hémorragique), aucun décés n'avaient été à déplorer.
Avec la fin de l'hiver austral, de nouveaux cas étaient prévisibles et se sont confirmés ces derniers jours.
Dans ce contexte, une nouvelle épidémie de dengue à la Réunion est possible, avec des conséquences catastrophiques sur le plan sanitaire, économique et environnementale.

lire la suite ...

Dimanche 19 Septembre 2004

Le Piton des Neiges - LSZ

Le Piton des Neiges


La lumiére s'éveille à l'Orient du monde.
Elle s'épanouit en gerbes, elle inonde,
Dans la limpidité transparente de l'air,
Le givre des hauts pics d'un pétillant éclair.
Au loin, la mer immense et concave se mêle
A l'espace infini d'un bleu léger comme elle,
Où, s'enlaçant l'un l'autre en leurs cours diligents,
Sinueux et pareils à des fleurs d'argent,
Les longs courants du large, aux sources inconnues,
Etincellent et vont se perdre dans les nues;
Tandis qu'à l'Occident où la brume s'enfuit,
Comme un pleur échappé des yeux d'or de la Nuit,
Une étoile, là-bas, tombe dans l'étendue
Et palpite un moment sur les flots suspendue.
Mais sur le vieux Piton, roi des monts ses vassaux
Hôte du ciel, seigneur géant des grandes Eaux,
Qui dresse, dédaigneux du fardeau des années,
Hors du gouffre natal ses parois décharnées,
Un silence sacré s'épend de l'aube en fleur.
Jamais le pic glacé n'entend l'oiseau siffleur,
Ni le vent du matin empli d'odeurs divines
Qui vit dans les palmiers et les fraîches ravines,
Ni parmi le corail des antiques récifs,
Le murmure rêveur et lent des flots pensifs,
Ni les vagues echos de la rumeur des hommes,
Il ignore la vie et le peu que nous sommes,
Et calme spectateur de l'éternel réveil,
Drapé de neige rose, il attend le Soleil.

Leconte De Lisle



Page: 33 | 32 | 31 | 30 | 29 | 28 | 27 | 26 | 25 | 24 | 23 | 22 | 21 | 20 | 19 | 18 | 17 | 16 | 15 | 14 | 13 | 12 | 11 | 10 | 9 | 8 | 7 | 6 | 5 | 4 | 3 | 2 | 1
Page mise à jour le 26/07/2005 à 19:21:00 | Temps de génération de cette page: 0.03598 secondes | Sitemap